Dénomination des strophes




Dénomination des strophes :
- Une strophe d’un vers est appelé un monostiche.
Exemple : et l’unique cordeau des trompettes marines.
- Une strophe deux vers est appelé un distique.
Exemple : saisir, saisir, le soir, la pomme et la statue.
Saisir, l’ombre et le mur et le bout de la rue.
- Une strophe de trois vers est appelé tercet.
Exemple : ils étaient quatre qui n’avaient plus de cou.
Quatre a qui le n’avaient coupé le cou.
On les appelés les quatre sans cou.
- Une strophe de quatre vers est appelé un quatrain.
Exemple : bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux.
Des yeux sans nombre ont vu l’aurore.
Ils dorment au fond de tombeaux.
Et le soleil se lève encore.
- Une strophe de cinq vers est appelé un quintile.
Exemple : dedans paris, ville jolie.
Un jour, passant mélancolie.
Je pris alliance nouvelle.
A la plus gaie damoiselle.
Qui soit d’ici en Italie.
- Une strophe de six vers est appelé un sizain.
- Une strophe de sept vert est appelé septain.
- Une strophe de huit vers est appelé huitain.
- Une strophe de dix vers est appelé dizain.
- Une strophe de douze vers est appelé un douzain.
• Attention ne pas confondre la dénomination des vers que se comptabilise on syllabe et la dénomination des strophes qui se comptabilise des vers.
• Ils n’existent pas des strophes de 13/14/15…. Etc, vers mais ils sont rare.

La musique des rimes :
Définition de rimes : est un élément sonore qui se trouve à la fin des vers. Elle forme des échos entre deux ou plusieurs vers. La rime obéie à plusieurs principales qu’ils contiennent attentivement.
1) Disposition :
Pour indiquer facilement la disposition des rimes on utilise par convention les lettres de l’alphabet A.B.C.D…. etc .
Exemple :
- Frères humains, qui après nous vivez,  A
- N'ayez les cœurs contre nous endurcis, B
- Car, si pitié de nous pauvres avez,  A
- Dieu en aura plus tôt de vous mercis.  B
- Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :  B
- Quant à la chair, que trop avons nourrie,  C
- Elle est piéça dévorée et pourrie,  C
- Et nous, les os, devenons cendre et poudre.  D
- De notre mal personne ne s'en rie ;  C
- Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !  D
Permet les dispositions les plus fréquents des rimes on trouve.
a) Les rimes plates ou suivies :
Exemple :
- Le temps qui s'en va nuit et jour,  A
- Sans repos prendre, sans séjour,  A
- Qui nous fuit d'un pas feutré,  B
- Qu'il semble toujours arrêté,  B
b) Les rimes embrassées :
Exemple :
- Des portes du matin l'Amante de Céphale,  A
- Ses roses épandait dans le milieu des airs,  B
- Et jetait sur les cieux nouvellement ouverts  B
- Ces traits d'or et d'azur qu'en naissant elle étale.  A
c) Les rimes croisées :
Exemple :
- Comme un dernier rayon, comme un dernier zéphyr  A
- Anime la fin d'un beau jour,  B
- Au pied de l'échafaud j'essaye encor ma lyre.  A
- Peut-être est-ce bientôt mon tour ;  B





Les sujets ci-dessous sont choisis avec soin pour que vous puissiez en enrichir plus